C’est un vrai sujet… J’avais déjà signalé ici-même que « transphobe » était utilisé pour tout et n’importe quoi. Formulé autrement, peut-on réellement imposer à quelqu’un d’avoir des relations avec une personne dont elle ne ressent pas/plus d’attirance ? Au même titre que certain·es préfèrent les brunes aux blondes ou les rondes aux minces ou les blacks aux blancs, ça en serait… dangereux…

Show thread

Et surtout peut-on qualifier de XXX-phobe les autres cas ? Pas mal d’autres critères physiques sont aussi découvrables uniquement avec une relation (très) intime et pourraient tout autant être un blocage.

Show thread

Exemple perso : j’ai de vilaines cicatrices de 20cm sur chaque cuisse, pourrais-je en vouloir à une personne de se bloquer complètement le jour où j’enlève mon pantalon ? 🤔
Est-ce que ça en ferait une personne handiphobe pour autant ?

Show thread

Par contre là où *la société* est xxx-phobe, c’est qu’on va avoir tendance à sélectionner *dès le départ* les profils les plus susceptibles de nous plaire pour « maximiser » les chances que la personne va nous plaire (ou en tout cas qu’on ne découvre pas plus tard des traits qu’on ne souhaite pas), quitte à passer à côté de personnes qui nous aurait peut-être beaucoup plus plues.

Show thread

Et il doit aussi y avoir une grosse différence entre un coup d’un soir et une relation qui se construit petit à petit sur du long terme. Se retrouver brusquement devant quelque chose qu’on n’attendait pas, c’est devoir prendre la décision en 10s de si on va plus loin ou non. Quand la relation est construite sur le long terme, on a aussi moins de risque de découvrir un truc.

Show thread

J’ignore s’il existe des stats sur le sujet, mais des exemples que j’ai pu voir passer, on parlait toujours de relations éphémères, applications de rencontre ou équivalents. Là où les filtres initiaux sont les plus drastiques pour « éviter de perdre du temps ».

Show thread

@aeris Je ne comprends pas exactement ce qui est dénoncé dans le texte.

Tantôt sa ressemble à la dénonciation d'une partie du mouvement queer, puis à un (re)appel à la non-mixité de vos mouvements, puis à "l'infiltration" d'un désir de domination et de conquête par certains militants.

C'est pas si vieux la mixité des mouvements si ? (~90?), c'est pas juste les nvl générations qui font comme d'hab' avec les anciennes dont fait partie l'autrice de l'article ?

Article intéressant en tout cas.

@MathieuB Je dirais « au contraire ». On assiste de manière générale à l’arrivée d’une « nouvelle génération » constituée de personnes pas si nouvelles, mais incroyablement toxique dans le milieu.

@MathieuB Le truc dérape dans tous les sens avec des trucs vraiment pas cool, des espèces de compète à qui lavera plus blanc que blanc, avec des extrémismes assez puants à toutes les sauces. Et en se présentant comme la seule issue possible dans ces combats.

@MathieuB Ça donne un peu tout ce qui est dit (certes parfois en pêle-mêle dans cet article). Cancel culture, dérive de certains termes, exclusion…

@MathieuB Ça revient très très régulièrement ce témoignage de dorénavant subir de la part de celles supposées être des alliées des attaques perçues comme pire que ce que les ennemis faisaient auparavant.

@MathieuB J’en ai vu au moins passer une 10aine de ce tonneau de personnes dorénavant harcelées et menacées de mort pour des propos complètement détournées et décontextualisées.

@MathieuB Peut-être une des 1ères représentations du problème, qui n’avait pas encore atteint son niveau d’aujourd’hui : edgard.fdn.fr/blog/index.php?p

Sign in to participate in the conversation
Mastodon

The social network of the future: No ads, no corporate surveillance, ethical design, and decentralization! Own your data with Mastodon!